Associations de la branche de l’aide à domicile : une revalorisation salariale historique

Le secteur de l’aide à domicile connait depuis plusieurs années un déficit de recrutement lié à la faible attractivité salariale de la profession. Il faut encore aujourd’hui entre 8 à 13 ans, selon le niveau de qualifications, pour que leur salaire dépasse le montant du SMIC. La crise sanitaire a également mis en lumière les difficultés rencontrées pour celles et ceux mobilisés en première ligne du côté de nos ainés.

L’Etat va ainsi agréer d’ici la fin mai “l’avenant 43” de la convention collective de la branche de l’aide à domicile, signé à l’unanimité par les partenaires sociaux.

Cette augmentation salariale historique sera à hauteur de 13 à 15% pour les personnels des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) et des services de soins infirmiers à domicile (SSIAD). Cette revalorisation prendra effet au 1er octobre 2021.

Le gouvernement accompagnera les départements, premiers financeurs de l’aide à domicile des personnes âgées et handicapées. Cette charge étant déjà lourde, les départements pourront compter sur l’aide de l’Etat afin de financer la revalorisation de ces métiers et ainsi de compenser pour partie le surcout : l’Etat mobilisera cette année une enveloppe de 150 millions € puis de 200 millions € chaque année dès 2022.

“Je tiens à remercier de nouveau toutes celles et ceux qui s’engagent au quotidien à prendre soin de nos aînés : ils ont un rôle essentiel pour soutenir les français désireux de vivre le plus longtemps possible chez eux.”