Semaine du 21 juin 2021

Vous voulez recevoir l’essentiel de ma semaine directement par mail ?
Pour ne rien manquer de mon actualité, inscrivez vous ici !

Chères gersoises, chers gersois,

Comme tous les vendredis, j’ai le plaisir de partager avec vous l’essentiel de mes actions de la semaine écoulée.

La semaine a commencé avec le résultat du premier tour des élections régionales et départementales. L’abstention record (près de 67 %, 55% dans le Gers) est le fait majeur de ce scrutin. Nous devons en comprendre les raisons, et faire en sorte que les Français renouent avec la politique et le vote. Dès dimanche soir, j’étais sur France 3 Occitanie pour analyser les résultats et m’exprimer sur cette abstention.

C’est un cauchemar. Cela va faire 50 ans que la participation baisse. C’est un vrai problème qui interroge notre démocratie.

Il y a beaucoup à dire sur les résultats de ces élections et sur l’abstention. Celle-ci est un traumatisme dont nous devons collectivement tirer les leçons. Mieux expliquer les réformes, sortir des débats politiciens stériles et rendre confiance en notre démocratie est le combat que nous devons mener.

A la veille du second tour, je vous encourage surtout à aller voter. Les élus locaux ont un rôle primordial dans notre quotidien. Élire nos conseillers départementaux et régionaux est un choix important qu’il ne faut pas laisser à d’autres.

Cette semaine, mes travaux m’ont mobilisé à la fois dans le Gers et à l’Assemblée Nationale.
J’ai continué à aller à la rencontre des acteurs économiques et sociaux de notre département. Nous avons échangé sur l’actualité de leurs secteurs et l’actualité législative qui les concerne.
A l’Assemblée Nationale, mes fonctions de commissaire aux finances et de président de la Délégation aux Collectivités Territoriales m’ont également pleinement mobilisées.

Je vous souhaite une bonne lecture de l’essentiel de mes actions de la semaine et vous dis à bientôt.

Jean-René Cazeneuve

Sur le terrain

Visite du centre Service national universel (SNU) de Montesquiou

Du 21 juin au 2 juillet, 18 000 jeunes volontaires âgées de 15 à 17 ans effectueront leur Service national universel dans l’un des 122 centres répartis dans toute la France. J’ai eu la chance de visiter la ferme de l’Aoueille à Pouylebon qui accueille, avec le château du Haget de Montesquiou, 139 jeunes de la région pour ces quinze jours de séjour dédiés à l’apprentissage des valeurs de civisme et de solidarité. Un grand merci aux organisateurs pour le succès de ce premier SNU et toutes mes félicitations aux jeunes de la “promo d’Artagnan” pour leur engagement !

Rencontre avec le dirigeant du Camping de l’Arros à Plaisance du Gers

J’ai rencontré le gérant du Camping de l’Arros à Plaisance du Gers et eu la chance de visiter cet hébergement en plein air à la végétation luxuriante. Nous avons échangé sur la problématique des assurances et de la responsabilité civile des campings en zone inondable. Je ferai le nécessaire pour soutenir leur demande.

La saison estivale est définitivement lancée. Soutenons nos acteurs du tourisme: soyez nombreux à découvrir ce camping et la commune de Plaisance du Gers !

Projet de la Cité de l’Orgue à Plaisance du Gers

J’ai eu la chance de visiter le Moulin de Cassagnac, à Plaisance du Gers, un magnifique monument où sera installé un orgue monumental. Il s’agit du projet de la Cité de l’Orgue, véritable projet touristique et transversal mêlant les arts, les techniques, le patrimoine, la culture et la science, unique en Europe pour vivre l’Orgue de l’intérieur. Véritable Orgue-Spectacle, la Cité de l’Orgue permettra également aux personnes en situation de handicap d’avoir une véritable pratique musicale sur un instrument acoustique. 

J’ai pu échanger avec l’un des porteurs de projet, Daniel Birouste, Maître Facteur d’Orgues, que je remercie encore pour ces explications passionnantes. Je soutiens pleinement ce beau projet !

Fabriqué en France : le Gers sera représenté par BuccoTherm

L’entreprise BuccoTherm à Castéra-Verduzan est sélectionnée pour la Grande Exposition du Fabriqué en France qui aura lieu le weekend du 3 juillet prochain à l’Élysée. Je me suis rendu au laboratoire Odost afin d’échanger avec le dirigeant de l’entreprise. L’enjeu est de taille : représenter le Gers et promouvoir des produits issus du savoir-faire français. Une gamme de soins bucco-dentaires composée de 97% d’ingrédients d’origine naturelle et 100% fabriquée en France sera donc exposée dès le vendredi 2 juillet. Notre station thermale est également mise en avant. 

Encore un grand bravo à cette belle entreprise familiale gersoise ! 

Assemblée Générale de l’Entente Astarac Bigorre XV 

Je suis très heureux d’avoir assisté à l’Assemblée Générale de l’EAB XV ! 

Le rugby nous manque : les cavalcades, les mêlées, les charges, les impacts, les clameurs et jurons de la foule… Tout ce qui constitue et fédère le rugby nous manque et je suis ravi que les stades rouvrent enfin ! Au-delà de sa dimension sportive, le rugby a un rôle social où tout le monde se rassemble autour du pré. Nous souhaitons tous que le cœur de notre culture gasconne revienne ! Un grand merci aux bénévoles, dirigeants, partenaires, entraîneurs qui sont l’âme de nos villages et qui se battent au quotidien pour que ce sport se développe et se perpétue auprès de nos enfants. Sincèrement ravi de cette belle soirée rugbystique à Mirande !

Proposition de loi portant mesures d’urgences pour assurer la régulation de l’accès au foncier agricole : échanges avec la Safer 

J’ai rencontré Christian Cardona, président de la Safer du Gers, Michel Baylac, vice-président de la Safer Occitanie et Laurent Tardieu, directeur départemental, au sujet de la proposition de loi Sempastous adoptée en première lecture à l’Assemblée nationale en avril dernier. Cette loi anticipe les tensions à venir sur le foncier agricole avec le départ à la retraite d’un tiers des exploitations agricoles d’ici 2023. Elle permet également de lutter contre l’artificialisation des sols qui est l’un des piliers de la loi Climat et Résilience que je porte à l’Assemblée nationale.

Echanges avec le Directeur Général de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne

J’ai reçu à ma permanence parlementaire Monsieur Choisy, directeur général de l’Agence de l’Eau Adour Garonne, et Monsieur Miqueu, président du groupe de travail réglementation, co-président du Groupe de travail “Continuité écologique” et conseiller du comité de bassin et de l’Agence de l’eau Adour Garonne. Nous avons longuement échangé sur le projet de loi Climat et résilience et notamment sur l’article 19 bis. Sujet éminemment crucial pour notre département, nous avons également évoqué la problématique des pénuries d’eau. Nous sommes tous concernés et devons prendre en compte les impacts du réchauffement climatique. Je reste pleinement mobilisé.

Rencontre avec les dirigeants de Val de Gascogne

J’ai eu le plaisir d’aller visiter la coopérative Val de Gascogne à Sainte-Christie. Cédric Carpène, Président et Jean-Louis Valadié, Directeur Général m’ont présenté l’entreprise et les différentes filiales du groupe telles que Gers Farine et Presse de Gascogne. Je félicite la coopérative, lauréate du “Bon diagnostic carbone” du Plan de Relance, a une démarche RSE engagée en faveur de la transition écologique et du développement du bio.

A l’Assemblée Nationale

Présentation de mon baromètre de l’impact du Covid sur les finances locales
au Conseil Économique, Social et Environnemental Régional (CESER) d’Auvergne-Rhône-Alpes

Les membres du CESER d’Auvergne-Rhône-Alpes m’ont sollicité dans le cadre de la parution de mon baromètre trimestriel sur l’impact du covid-19 sur les finances locales. J’ai tenté de répondre à leurs questions concernant la situation des différents échelons de collectivités et en particulier les régions dont ils sont une instance de consultation essentielle. L’impact de la crise a été, comme je l’ai déjà écrit dans le baromètre, relativement mesuré au regard de la récession observée et est à mettre en perspective avec l’impact considérable sur les finances de l’État. Les collectivités ont donc toutes les raisons de participer activement au plan de relance et d’investir pour l’avenir, en particulier en matière de transition numérique et  environnementale. J’ai également voulu dissiper les inquiétudes suscitées par des constats souvent alarmistes de certaines associations d’élus et rappeler les engagements et garanties apportés par l’État aux collectivités territoriales.

Délégation aux Collectivités Territoriales

Cette semaine, nous avons auditionné M. Stanislas Bourron, Directeur général des collectivités locales, pour revenir ensemble sur les critères de répartition de la dotation globale de fonctionnement (DGF). Plus importante contribution de l’État aux collectivités, la DGF est restée stable pour la quatrième année consécutive en 2021 avec 27 milliards d’euros. Nous avons abordé la réforme de la dotation d’aménagement affectée aux communes d’outre-mer (DACOM) faisant suite au rapport Patient/Cazeneuve ainsi que la réforme des indicateurs financiers, déjà amorcée en loi de finances 2021 avec la neutralisation des effets de la suppression de la taxe d’habitation sur le potentiel fiscal. Si le sujet est éminemment technique, il représente des moyens supplémentaires pour les collectivités, en particulier celles bénéficiant des dotations de péréquation, à l’image de la dotation de solidarité rurale (DSR) pour les communes de petite taille et la dotation de solidarité urbaine (DSU) pour les communes citadines. Ce chantier ambitieux porté par la DGCL, en collaboration avec le Comité des Finances Locales dont je suis membre, et qui a lancé un groupe de travail sur les indicateurs financiers (servant de base à la répartition de la DGF), a pour objectif de mieux coller à la réalité du potentiel de richesse des territoires et à affecter des ressources aux collectivités qui en ont le plus besoin. Par ailleurs, je me réjouis des efforts mis en œuvre afin d’améliorer la compréhension de ces dispositifs complexes, que ce soit par la mise en ligne d’un guide de la DGF ou par la réactivité des équipes de la DGCL pour répondre aux questions des élus locaux. 

Commission des Finances

La commission des finances a auditionné Christian Charpy, Président de la 1ère chambre de la Cour des Comptes. Il nous a présenté les conclusions du rapport annuel sur la situation et les perspectives des finances publiques pour 2021, publié le 22 juin dernier.  Le rapport revient sur les mesures exceptionnelles prises par l’État pour lutter contre l’épidémie et soutenir les revenus des ménages et des entreprises, tout en rappelant que cette crise aura un impact durable sur l’économie et les finances publiques. Pour les juges de la rue Cambon, l’activité devrait rebondir en 2021 sans toutefois retrouver son niveau de l’année 2019, alors que le déficit public devrait être encore élevé. Comme elle l’a souligné dans son rapport au Premier ministre sur la stratégie de finances publiques pour la sortie de crise, la Cour estime nécessaire de renforcer le niveau de la croissance économique potentielle et de fixer le rythme de progression des dépenses conduisant à une réduction du déficit public suffisante pour permettre une baisse de l’endettement public au plus tard à compter de 2027. Si les députés de la commission ne partagent pas toujours cette vision orthodoxe des finances publiques visant à réduire la dépense publique de tous les postes, y compris la santé au moyen d’outils comme l’ONDAM, il est souhaitable d’anticiper l’après-crise et de veiller au bon usage des deniers publics, tout en essayant de réduire le poids de la dette pour nos générations futures. 

Le rapport de la Cour des comptes sur la situation et les perspectives des finances publiques.

Sa synthèse

Dans les médias

Invité pour débattre sur le 1er tour des élections sur France 3 Occitaniehttps://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/direct-regionales-2021-en-occitanie-decouvrez-les-resultats-du-premier-tour-des-20h-2143849.html

Ma réaction aux élections à lire dans Le Journal du Gers

Mon commentaire sur l’examen du projet de loi Climat et Résilience au Sénat dans Les Échos