Semaine du 6 septembre 2021

Vous voulez recevoir l’essentiel de ma semaine directement par mail ?
Pour ne rien manquer de mon actualité, inscrivez vous ici !

Chères Gersoises, chers Gersois,

Depuis le début de mon mandat en 2017, je m’emploie à agir pour le Gers et les Gersois. Car vous m’avez élu, il est important pour moi de vous rendre compte de mes actions. C’est pourquoi je suis heureux de vous adresser l’essentiel de ma semaine comme chaque vendredi.

Cette semaine, j’ai continué mon tour du Gers !

J’étais mercredi à Marciac, jeudi à Auch et vendredi à Mirande ! La semaine prochaine, je serai à Pavie le mercredi, pour finir cette première partie de mon tour du Gers. Je reviendrai très vite vers vous pour annoncer de nouvelles dates dans d’autres villes du département.

Cette semaine a aussi marqué un an de France Relance ! Depuis 2020, le Gouvernement et la majorité sont pleinement impliqués dans la relance économique et sociale de notre pays, notamment dans un contexte de crise sanitaire inédite.

Aussi, j’ai assisté à la 4ème rencontre annuelle Action Cœur de Ville en présence du président de la République Emmanuel Macron, de la ministre de la Cohésion des Territoires Jacqueline Gourault et de Caroline Cayeux, présidente de la Fédération des Villes de France. L’occasion de revenir sur ce programme ambitieux de l’État qui profite aux “villes moyennes” et au développement des nos territoires.


On revient sur ces événements qui ont rythmés la semaine, ainsi que d’autres, ci-dessous.

Bonne lecture et un excellent week-end à vous toutes et tous.

Jean-René Cazeneuve
Député du Gers

Dans le Gers

Mon tour du Gers

Cet automne, je fais le tour du Gers afin de venir à votre rencontre !

Mon tour du Gers a commencé la semaine dernière à Plaisance et Riscle. J’ai eu le plaisir de discuter avec les Gersois de leurs problèmes du quotidien, des conséquences de la crise sur leur vie et de l’actualité de notre département. J’ai également échangé avec les élus locaux et les acteurs économiques de ces deux communes. C’était l’occasion également de rencontrer des structures ayant bénéficié de l’aide de l’État dans le cadre du plan de relance.

Cette semaine, c’était la suite de ce tour du Gers !

Mercredi, j’étais à Marciac.

J’y ai rencontré les responsables de l’association Énergie M4, qui œuvre depuis plus de 20 ans en faveur de l’insertion professionnelle.

👉 Le Plan de Relance, c’est aussi un fort investissement en faveur de l’insertion des jeunes, notamment à travers le plan 1 jeune 1 solution. France Relance investit 6,7 milliards d’euros dans l’aide aux jeunes, dont 11,3 millions d’euros dans le Gers !

👉 En savoir plus sur 1 jeune 1 solution

J’ai continué la journée au marché de Marciac où j’ai échangé avec les Gersois et les commerçants. Nous avons largement échangé sur le quotidien de leur ville et du département.

J’ai profité d’être à Marciac pour échanger avec Monsieur le Maire Jean-Louis Guilhaumon. Nous avons notamment échangé au sujet de Jazz in Marciac 2021.

Ce festival historique qui a plus de 40 ans a été relancé cette année malgré les conditions difficiles. J’ai tenu à remercier M. le Maire et toute l’équipe de Jazz in Marciac pour leur travail qui a permis de maintenir cette très belle édition 2021. A titre personnel, j’étais très heureux de pouvoir retourner à Jazz in Marciac qui est l’un des plus grands festivals de musique de France.

L’État a apporté une aide de l’ordre de 400.000 euros au festival, mais l’équilibre financer n’est pas encore atteint suite à la crise sanitaire. J’ai travaillé avec le maire afin de voir comment combler le déficit restant.

La second journée consacrée à mon tour du Gers cette semaine était à Auch !

J’y ai rencontré le Collectif Nareoux afin de nous entretenir d’un projet de Zone d’Activité Économique à Auch. En tant que rapporteur général du Projet de loi Climat, je suis fortement engagé dans la lutte contre l’artificialisation déraisonné des sols. Ce texte dont j’ai été le rapporteur général a notamment inscrit dans la loi l’objectif de réduire l’artificialisation des sols par 2 en 10 ans, et d’avoir 0 artificialisation nettes des sols en 2050 !

👉 Tout savoir sur le projet de loi Climat et Résilience

La journée s’est poursuivie avec l’installation du comité de pilotage départemental de sortie de crise à la Préfecture. Alors que nous commençons à sortir de la crise sanitaire qui a si lourdement impactée notre pays, tous les services de l’État se mobilisent pour aider les entreprises à sortir de la crise. Je resterai vigilant à ce que les entreprises gersoises ne soient pas fragilisées par la sortie de la crise.

A ma demande, j’ai également eu une réunion avec M. le Maire d’Auch Christian Laprébende. Nous avons ainsi pu échanger sur l’ensemble des composantes du Plan de Relance à disposition des collectivités territoriales. Il m’a confirmé que la ville d’Auch avait déjà bénéficié de 6,5 millions d’euros d’aides de l’État grâce à France Relance.

Enfin, la journée s’est terminée par la présentation des partenaires 2023 du Rugby Club d’Auch ! Cette année, la situation sanitaire nous permet enfin de retrouver la clameur des stades. Notre vivier de rugby gersois est sans doute le meilleur de France ! Je souhaite à tous les clubs du département une très belle saison.

La troisième journée du tour du Gers était cette semaine à Mirande !

Début de journée au groupe dentaire de Mirande. Il s’agit du plus important du Gers, avec 14 salariés et 4 praticiens. Nous avons largement échangé sur la problématique de la désertification médicale dans les départements ruraux, dont le Gers.

Ils m’ont également confirmé les très bons résultats du reste à charge 0, issu de la réforme 100% Santé mise en place par la majorité en 2020. Grâce à cette réforme, les Gersois ont tous accès à des soins dentaires de qualité !

J’étais ensuite au Grand Café Glacier afin d’échanger avec les Mirandaises et Mirandais ! Nous avons abordés leurs problématiques du quotidien et l’actualité de notre département.

La journée s’est poursuivie avec l’association Gers Nature Environnement, qui fête ses 20 ans le 16 octobre. Cette association promeut l’écocitoyenneté, développe des projets d’aménagement et de valorisation du Gers tout en agissant en faveur du développement durable. J’ai tenu à saluer leur dévouement et leur travail en faveur de l’écologie et de la préservation de la Gascogne.

Assemblée Générale de Ciné 32

J’ai participé mercredi soir à l’Assemblée générale de Ciné 32 à Auch. J’ai tenu à y assister pour témoigner de mon soutien à cette association qui joue un rôle essentiel pour l’accès au cinéma et à la culture dans notre département rural.

Cet été, Ciné 32 a été touché par un incendie criminel odieux. Je salue l’énergie qu’a investi toute l’équipe afin de rouvrir partiellement dès octobre.

Le bilan financier de l’année 2020 a été présenté à l’occasion de cette assemblée générale. Entre les aides exceptionnelles de l’État et les baisses de charge sur le personnel votées par la majorité à l’Assemblée Nationale, ce sont plus de 400.000 euros en provenance de l’État qui ont permis à Ciné 32 de survivre à la crise sanitaire (sur un chiffre d’affaires de 1,5 millions d’euros).

Rentrée des associations

La rentrée était aussi celle des associations !

Le week-end dernier, j’étais aux forums des associations d’Auch et de Mirande afin de rencontrer les responsables des associations culturelles et sportives de ces deux villes. L’occasion de saluer ceux qui se dévouent pour leurs passions, et de confirmer la richesse du tissu associatif de la circonscription.

Je remercie Jean-François Darroux, conseiller municipal de Mirande, et Gérard Forgues, conseiller délégué de la mairie de Mirande, qui m’ont accompagné au forum des associations de leur ville.

Point d’avancement sur les travaux de la RN 124

Dans le cadre de mon point mensuel sur le suivi des travaux de la Route Nationale 124, j’ai eu une réunion avec le directeur de la DREAL. Celui-ci m’a confirmé que l’objectif reste l’ouverture au trafic en mars 2022 pour le contournement de Gimont.

Depuis le début de mon mandat en 2017, l’achèvement des travaux de la route nationale 124 est ma priorité. Alors que le Premier ministre a honoré mon invitation dans le Gers plus tôt dans l’année, cela a été l’occasion pour lui de faire des annonces fortes : la RN 124 sera achevée d’ici 2026 !

A l’Assemblée Nationale

Mission d’information sur l’abstention électorale

Mercredi, nous avons poursuivi les auditions de la mission d’information relative à la participation électorale.

Cette fois, nous avons auditionné le vice-président du Conseil Nationale du Numérique qui nous a fait part de ses réticences quant à la mise en place d’un vote par voie électronique. En effet, s’il constitue une innovation qui pourrait inciter les citoyens à participer davantage au processus électoral, les risques qu’il fait peser sur la sincérité du scrutin sont réels. Le vote électronique n’est donc pas à exclure mais il doit s’accompagner de garanties en matière de cybersécurité afin d’écarter toute menace de fraude.

Nous avons également auditionné la direction des Français à l’étranger du ministère des affaires étrangères pour comprendre la réalité pratique et les potentielles difficultés rencontrées à l’occasion de la mise en œuvre du vote par correspondance et par voie électronique. Si les différents modes de vote font peser une incertitude sur la sincérité du scrutin et entraînent des contentieux pour irrégularités, la participation électorale des Français à l’étranger est plutôt stable depuis 30 ans et l’on remarque que les citoyens se sont largement emparé des nouveaux moyens de vote mis à leur disposition, ce qui plaide pour une réflexion sur le vote par voie électronique et une éventuelle expérimentation, d’abord à l’occasion d’élections locales. 

Gratuité de la contraception pour les femmes de 18 à 25 ans : une annonce historique !

Ce 9 septembre, le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran a annoncé la prise en charge intégrale des frais liés à la contraception par l’assurance maladie pour les femmes âgées de 18 à 25 ans. Cette mesure sera mise en place dès le 1er janvier 2022.

Concrètement, cela permettra de couvrir, en tiers payant :

  • le coût de la contraception et des actes liés ;
  • la consultation chez le médecin prescripteur du contraceptif ;
  • la réalisation d’éventuels tests biologiques.

Son coût annuel est estimé à 21 millions d’euros.

4ème rencontre nationale Action Cœur de Ville

Cette semaine, j’ai assisté à la 4ème rencontre nationale du plan Action Cœur de Ville, en présence du Président de la République Emmanuel Macron, de la Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales Jacqueline Gourault, et la Présidente de Villes de France et de l’ANCT, Caroline Cayeux.

Habitat, patrimoine, commerce, création d’emplois, transports et mobilité, transition écologique, offre éducative, culturelle et sportive, qualité des sites d’enseignement supérieur, développement des usages des outils numériques, … Action Cœur de Ville, c’est le plan qui permet de redynamiser les centres de 222 villes moyennes en France – dont Auch.

A l’occasion de ces Rencontres, le président a livré un plaidoyer en faveur des villes moyennes, qui répondent aux nouvelles attentes des Français et permettent de retisser la trame de notre pays. Il a rappelé le succès d’Action Cœur de Ville, qui permet de faire partir les projets des territoires. En matière de décentralisation, on confond compétences et responsabilités. La décentralisation qui compte c’est celle des projets.

Le Président a souhaité remettre les villes moyennes au cœur des politiques d’aménagement, afin de répondre aux aspirations nouvelles des Français. Il a annoncé :

  • la pérennisation du fonds friches de 650 millions d’euros, pour réhabiliter les friches en milieu urbain
  • 350 millions d’euros supplémentaires pour contribuer aux projets de redynamisation des centralités
  • une méthode “action cœur de ville” qui s’étendra aux projets des entrées de ville et aux zones de gares.
  • des logements de qualité avec la prolongation du processus de défiscalisation dit “Denormandie” pour les travaux de réhabilitation des logements, au-delà de 2022
  • la poursuite d’actions de décentralisation des services publics