Semaine du 20 juillet 2020

En circonscription

Visite de la Maison d’Enfants Louise De Marillac à Auch

J’ai débuté ma semaine en visitant la Maison d’Enfants Louise De Marillac à Auch, une belle structure d’accueil et d’accompagnement pour les enfants, adolescents et jeunes majeurs, de 6 à 21 ans.  Les enfants sont le plus souvent placés par décision de justice.

La structure est très chaleureuse et tout est fait pour que les enfants soient “comme à la maison”. J’ai également visité la structure d’accueil et d’hébergement d’urgence, destinée exclusivement aux adultes isolés sans domicile fixe.J’ai pu également échanger avec le Directeur de la structure, Monsieur Vialleix, afin d’appréhender au mieux les enjeux et problématiques de la protection de l’enfance, sujet majeur qui mérite toute notre attention. Encore un grand merci aux équipes mobilisées dans cet établissement durant le confinement, période difficile pour tous mais d’autant plus pour ces enfants. 

Rendez-vous avec la Directrice de la Banque de France

J’ai échangé par la suite avec Madame Poirot, directrice de la Banque de France à Auch. Nous avons dressé le bilan de sortie de crise concernant les entreprises mais également les particuliers. Dans le Gers, le Prêt Garanti par l’Etat à été attribué à 1568 entreprises dont près de 90 % de Très Petites Entreprises. Les dispositifs mises en place par l’Etat ont pu soulager et aider nos entreprises. Nous restons attentif à l’évolution de la situation. 

Rendez-vous avec le Maire de Ségos

J’ai rencontré Monsieur le maire, nouvellement élu, de la commune de Ségos. Monsieur Silveira est un jeune maire, dynamique, déjà très investi, avec de beaux projets en perspective ! Ce fut un bel échange, riche et constructif !

Rencontre et échange au sein de l’association la Croix-Blanche à Auch

La Croix-Blanche est une association d’utilité publique située à Auch. Elle propose de nombreuses formations en premiers secours. J’ai pu échanger avec le Président, Monsieur Dupouy, et quelques bénévoles, concernant le fort impact négatif du Covid19 sur l’association. Celle-ci propose la mise en place de stand de sécurité publique lors d’évènements, mais depuis le confinement, les stands n’ont pu être installés. L’impact de la crise sur les associations fut conséquent et important, je vais essayer d’aider la Croix-Blanche, qui est une belle association, avec des bénévoles très altruiste et méritant. Je tiens d’ailleurs à les remercier pour le formidable travail accompli, d’autant plus lors de la période de confinement.

En commission des finances

J’ai participé à la commission mixte paritaire (CMP) qui réunissait des représentants de l’Assemblée nationale et du Sénat autour du 3e projet de loi de Finances rectificative (PLFR3). L’esprit de responsabilité de chacun a permis d’aboutir à un accord pour renforcer le soutien à notre économie et élargir les dispositifs de solidarité destinés aux plus fragiles

Mesures de soutien aux secteurs en difficulté: 

  • 3,3 milliards d’euros supplémentaires pour le chômage partiel soit 31 milliard d’euros depuis le début de la crise. Dans le Gers, près de 12 500 entreprises ont bénéficié de ce dispositif pour un montant de 22 millions d’euros versés
  • 1,2 milliard d’euros supplémentaire pour le fonds de solidarité. Dans le Gers, c’est 11 695 aides pour un montant de 15,37 millions d’euros qui ont déjà été distribués
  • 4 milliards d’euros de mesures d’annulation de charges destinées aux entreprises des secteurs du tourisme, de l’hôtellerie, de la culture et de l’événementiel
  • 8 milliards et 15 milliards d’euros pour accompagner respectivement les secteurs de l’automobile et de l’aéronautique
  • 600 millions d’aides à l’achat de véhicule plus propre et 200 millions pour accélérer la transition écologique du secteur automobile
  • 300 millions mobilisés pour financer, à hauteur de 8000 €, une prime pour l’embauche d’un apprenti jusqu’au niveau de la licence professionnelle afin de soutenir l’accès des jeunes au marché du travail. Une mesure essentielle pour le Gers qui a vu son nombre de contrats d’apprentissage augmenter ces 3 dernières années avec 800 nouveaux contrats

Mesures de soutien aux collectivités territoriales: 

  • 2,7 milliards d’euros d’avance de trésorerie aux départements
  • 750 millions d’euros pour financer une clause de sauvegarde des recettes du bloc communal
  • 1 milliard d’euros pour alimenter la dotation de soutien à l’investissement local (DSIL) afin de financer un dispositif majeur de relance de l’investissement local et de soutien aux acteurs économiques

Mesures de soutien destinées aux plus fragiles:  

  • La création d’une prime exceptionnelle pour 800 000 personnes de moins de 25 ans sans ressources.  
  • Une mobilisation de 45 millions pour éponger les pertes assumées par les CROUS en matière de loyers acquittés par les étudiants.
  • Mise en œuvre le programme « vacances apprenantes » afin de financer l’accueil des élèves durant les vacances d’été dans les écoles, les centres de loisirs, les colonies et des sorties culturelles. Ce dispositif bénéficiera à une vingtaine de « colos apprenantes » dans notre département.
  • Un abondement de 200 millions d’euros pour la prolongation de la trêve hivernale et l’hébergement d’urgence 
  • Une augmentation de 7 millions d’euros de l’enveloppe dédiée à la lutte contre les violences faites aux femmes. Les violences conjugales ont augmenté de 30% dans le Gers, il était plus que nécessaire de fournir une aide supplémentaire afin de lutter contre ces violences.

Cette semaine en séance, nous avons adopté le projet de loi de règlement et d’approbation des comptes pour l’année 2019. Ce projet de loi arrête le montant définitif des dépenses et des recettes de l’État et le résultat financier qui en découle. Le sérieux budgétaire et la bonne gestion des deniers publics a permis au Gouvernement de dégager les marges de manoeuvres nécessaires à la mise en place de l’ensemble des dispositifs qui viennent en soutien de notre économie lors de la pandémie de COVID-19.

Enfin, ce jeudi 23 juillet a lieu en hémicycle le débat d’orientation des finances publiques. Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, a précisé à cette occasion les contours du futur projet de budget pour 2021. La France a abordé la crise du Covid-19 dans de bonnes conditions économiques et financières. Toutefois, celle-ci a fait naître un besoin de financement important et l’enjeu des prochains mois est d’investir massivement dans l’effort de relance. Il est indispensable dans les prochains mois de soutenir le redémarrage de nos entreprises et de l’emploi avec la ferme volonté de surmonter la crise en conservant des finances publiques saines mais aussi prudence au regard du caractère imprévisible de la situation sanitaire. Les dépenses de ce plan de relance devront être “rapides, ciblées et vertes”. Notre objectif est que la France sorte renforcée de cette crise grâce au plan de relance avec une économique plus compétitive, engagée vers la décarbonation et tournée vers l’avenir. Bruno Le Maire a annoncé ainsi en hémicycle :

  • L’augmentation des effectifs pour la Justice, la Police, la Santé. L’objectif est de conserver  la maîtrise de l’évolution de l’emploi public avec une réduction d’effectifs là où c’est possible pour tendre vers une stabilisation des effectifs de l’Etat en 2021.
  • Un renforcement des moyens de la Justice avec une progression de 6% du budget
  • 1,7 milliards d’euros supplémentaires seront alloués au ministère des Armées en faveur notamment de la défense spatiale.
  • 1,3 milliards d’euros supplémentaires compléteront le budget de l’Education nationale
  • 300 millions d’euros seront ajoutés au budget pour la Recherche et l’Enseignement supérieur
  • 550 millions d’euros seront alloués à la transition écologique, soit 26 milliards de crédits au total
  • 150 millions seront ajoutés au budget de la Culture
  • Le budget de l’Egalité femmes hommes sera augmenté de 40%

Cette semaine aura été une semaine historique pour l’Europe, les 27 États-membres s’accordant sur un plan de relance de 750 milliards d’€. L’accord prévoit une émission de dette commune : cette grande première à l’échelle de l’Union doit beaucoup à la détermination du Président de la République. Partisan résolu de la construction européenne, je me réjouis de cette nouvelle avancée et souhaite que notre pays continue d’agir avec détermination pour une Europe solidaire et ambitieuse.

Rencontre avec la nouvelle Ministre de l’insertion, Madame Brigitte Klinkert

Je suis très heureux qu’une élue terrain intègre le gouvernement. Lors de cet entretien elle m’a d’ailleurs affirmé qu’elle associerai largement les collectivités territoriales à ses réflexions.  

Nous avons eu des échanges très constructifs sur le Service public de l’insertion, le renforcement du rôle des départements et l’Europe.